Urtena & Marion

Marion est passionnée depuis toujours par les animaux, notamment les chevaux et les chiens. Elle a commencé l’équitation à l’âge de 10 ans. Avant d’avoir Urtena (de son vrai nom Uerta), elle a eu Souris, ponette ONC qui a aujourd’hui 15 ans et qui est toujours à ses côtés.
Urtena est une jument avec du sang. Elle est pieds nus depuis toujours et vit au pré. Elle est très polyvalente : travail sur le plat, saut d’obstacles, cross, balades seules ou accompagnées… et sans aucun vice ! Découverte de ces deux demoiselles pleines de talent.


Il faut un commencement à tout…

FB_IMG_1534882257549Mon histoire avec Urtena a débuté en 2010, lors de son arrivée dans mon centre équestre de l’époque. Elle n’avait alors que 2 ans et demi et sortait de l’entrainement des courses. Elle n’est pas allée plus loin, préférant le galop au grand trot ! Elle s’est retrouvée chez le marchand de chevaux travaillant avec mon club. Elle est donc arrivée au club pour l’été 2010, afin d’accompagner les balades des colonies de vacances. Malgré son jeune âge, elle s’est révélée très sûre en extérieur et généreuse au travail. Jument avec du sang, je ne m’entendais pas avec elle au départ.
Il faut attendre une séance de travail sur le plat pour que je tombe finalement sous son charme. Je montais alors un grand trotteur et une cavalière plus expérimentée montait Urtena. Mon cheval étant inarrêtable au galop, nous avons échangé nos montures et j’ai alors craqué pour ma super jument. Je ne l’ai pas laissée repartir à la fin de l’été !
Et quelle évolution depuis… Autant pour elle que pour moi.


A l’attaque des crayons de couleur !

Nous sommes restées dans ce club jusqu’en 2014. Elle avait alors 6 ans et nous avons 82700470réalisé une saison complète de CSO : nous terminons 2ndes de la Coupe des Landes en Club 2. Mon club ne participant aux Championnats de France, nous en sommes restées là. Ca a été pendant des années mon plus grand regret.

Mes juments m’ont suivies pour mes études et n’ont fait pendant 2 ans que des balades et du travail à pied. Elles vivaient en troupeau et ce mode de vie ne convenait malheureusement pas à Urtena. En octobre 2017, nous rejoignons mes parents et je saute un nouveau pas dans ma vie de cavalière : finies les pensions, mes juments vont vivre à la maison ! C’est la plus belle décision de ma vie !
Je reprends en main l’état d’Urtena et nous recommençons le travail de musculature avant de reprendre les concours ! Son moral revient à la normale et notre complicité est au plus haut. De jument distante et indépendante, Urtena se montre câline et vient me voir au pré en m’hennissant, quelle joie !


Les premières clés sont trouvées…

IMG-20180825-WA0016Nous poursuivons en parallèle le travail sur le plat ; ma position évolue et Urtena change complètement d’attitude. Elle qui voulait tout contrôler me laisse enfin « prendre les rênes » et coopère complètement. Elle se calme et se met sérieusement au travail. Apprécierait-elle enfin le dressage ? Nous prenons toutes deux plaisir au travail.
Nous tentons deux complets mais le travail sur le plat n’est alors pas suffisant pour briller en dressage. Nous nous tournons naturellement vers le CSO, notre discipline de prédilection depuis toujours.

Elle est plus que contente de se remettre au saut d’obstacles ! Débutant en Club 2, le 82614635niveau que nous avions quitté en 2014, nous avons très vite débuté les Club 1 et enchainons les classements ! Ayant besoin de connaitre nos limites nous avons fait quelques Club Elite mais encore une fois le travail n’était pas encore assez approfondi. Nous poursuivons donc la saison en Club 2 et 1.
Sur les listes de qualification, nous sommes, en fin de saison, premières des Hautes-Pyrénées en Club 2 et 1, et troisièmes d’Occitanie. En ce qui concerne le classement national, nous sommes 22e en Club 2 et 28e en Club 1 ! Urtena se classe 24e des chevaux de club.
Quelle saison de retour sur les terrains de concours !


Lamotte en ligne de mire

82502335Nous clôturons cette sublime saison par mon rêve inassouvi… les championnats de France !
Nous sommes le seul couple de notre club en CSO. Nous nous engageons en Club 1 Jeune Sénior. Sur 130 engagés, nous terminons 5e de la première manche et 4e de la seconde manche, avec un double sans-faute ! Nous sommes donc qualifiées pour la finale !! Après deux jours de compétition sous 35°C, la fatigue commence à se faire sentir. Deux barres lors de la finale nous privent du barrage et nous terminons 29e, et donc classées !
Nous participons également à l’Equiathlon Club 2 Cross malgré notre manque 46604899d’expérience. Nous partons sans pression puisque notre équipe est éliminée sur le dressage (eh oui c’est possible !). Nous tentons toutes les options et terminons… sans faute avec une seconde de retard ! Quelle jument, je n’y croyais pas !
Nous terminons 10e de l’épreuve sur 30 couples. Le cross étant technique, il y a de nombreux éliminés et notre performance permet à l’équipe de remonter 12 places. Notre équipe pointe donc à la 18e place !

A présent, les Club 2 n’intéressent plus Urtena. Je la travaille sur des obstacles allant jusque 1m20. Nous allons donc débuter la saison 2019 en Club 1 et Club Elite.
Je suis en train de passer mon galop 7 afin de débuter les Amateur ! Nous allons également retenter quelques complets pour le plaisir !
Nous allons tenter de nous qualifier de nouveau pour les Championnats de France Club voire Amateur !

Je n’aurais jamais cru il y a un an qu’on en serait là… Tout ça, grâce à son grand cœur de trotteur !


Un couple à suivre, aussi agréable à regarder évoluer qu’à lire ! La troupe JTDJS les suit avec bonheur !