Trooper & Apolline

Apolline, c’est une passionnée de trotteurs, qui est tombée dedans étant petite. Son grand-père était élevait en effet des trotteurs. Elle a eu ensuite le sien, Trooper, qui l’accompagne aujourd’hui, dans toutes les aventures qu’elle décide de tenter ! Retour sur leur histoire, pour mieux savoir qui se cache derrière ce couple d’ambassadeurs Je Trotte donc Je Suis !

Trooper : un « pari sur l’avenir »
FB_IMG_1493103861187Trooper est un trotteur de 10 ans que j’ai acheté lorsqu’il en avait tout juste 4 chez une dame formidable qui l’a récupéré in extremis avant qu’il ne subisse le pire.
Destiné à une carrière de course mais jugé trop petit (1m50 à l’époque) il a été exclu du circuit par ses entraîneurs. Dommage ou plutôt tant mieux pour moi, dans l’année de ses 5 ans, monsieur a pris 10 cm !
Acheter Trooper c’était mon pari sur l’avenir. Après un essai d’une trentaine de FB_IMG_1493104427315minutes durant lesquelles j’ai peiné à trotter (étrange pour un trotteur n’est ce pas ?) puisqu’il prenait le galop à tout va, je me suis dis que c’était lui qu’il me fallait. Et pourtant ce n’était pas le plus beau à voir ! Aujourd’hui je ne regrette pas une seconde d’avoir fait ce choix.

Le plus dur ? Reporter du poids sur les hanches
En 6 ans on en a fait du chemin. Partant de zéro ou presque, il a fallu tout lui apprendre. Un simple cercle ou une simple séance de longe n’était pas si facile au départ. FB_IMG_1491830828602Le plus dur, et ce n’est pas encore facile tous les jours aujourd’hui, c’est de canaliser son énergie afin de l’utiliser au travail. Trooper est plein de sang et ce qu’il aime par dessus de tout c’est la vitesse. Les premiers mois il était inenvisageable de monter sans avoir longer avant.  Il a fallu lui apprendre à se servir de toute cette pêche pour des exercices de dressage ou même à l’obstacle. On a dû lui expliquer comment prendre son temps parce qu’il précipite beaucoup les choses. Et ce qui reste compliqué aujourd’hui c’est qu’il retient très (trop) bien les choses. Après avoir répeté 2/3 fois un exercice, il anticipe et reproduit sans que l’on demande. Et c’est loin d’être aussi pratique qu’on le pense. La deuxième difficulté, en lien avec la première, je dirais que c’était de lui faire reporter le poids qu’il mettait sur ses épaules sur ses hanches. Pour n’importe quel exercice de dressage ou même en CSO, l’impulsion et la propulsion doivent venir de derrière. FB_IMG_1493103835295Mais il est difficile de combiner vitesse et précipitation tout en poussant sur ses postérieurs. Ça été un travail sur le long terme et aujourd’hui encore on veille à ce qu’il s’applique à ce niveau-là.

Une progression phénoménale
Depuis, Trooper m’a permis de passer mes galop 5, 6 et 7. Nous sortions en Club Elite jusqu’à présent et nous allons commencer les concours Amateur prochainement.
En dressage Trooper sait presque tout faire même si ça reste moins sa tasse de thé, il y met beaucoup d’application et de coeur. Nous commençons les épaules en dedans au galop, les changements de pied, les appuyers. Rien n’est impossible si on prend le temps de la progression. J’ai la chance de pouvoir tout pratiquer avec lui, des balades sur la plage jusqu’au Meeting des Propriétaires, du cross, de la liberté, il s’adapte à FB_IMG_1493104010527tout et me suit dans toutes mes aventures. Ma coach m’a dit très récemment qu’elle n’avait jamais vu une telle progression sur un cheval et ça j’en suis très fière.

Ce qui compte le plus ? Etre ensemble
Il y a 3 ans j’ai failli perdre Trooper d’une très sévère colique qui a nécessité une double opération. Les vétérinaire étaient tous pessimistes mais lui s’est battu pour vivre et même si ça semble idiot je sais qu’il l’a fait pour nousFB_IMG_1493104205143
Ce passage très difficile n’a fait que nous rapprocher et nous unir.
Je ne me vois pas continuer sans lui, il est mon complément équin au quotidien.

Bienvenue à eux dans le bateau JTDJS, et merci de leur présence parmi nous ! Nous suivrons avec plaisir leurs prochaines aventures !

Quelques autres photos …

Ce diaporama nécessite JavaScript.