Quirian de Celland & Sabrina

Sabrina et son incroyable Quirian mettent le pied à l’étrier en tant qu’ambassadeurs JTDJS.  Découvrez ici, au rythme de la très belle plume de Sabrina, l’histoire de ce couple qui aujourd’hui piaffe et pirouette (excusez du peu !).


Quirian de Celland, le cheval de ma vie

69336080_893136381058884_8415619242598072320_nJ’ai connu et monté des tas d’autres chevaux, j’en ai d’ailleurs 3 autres à moi dont 2 trotteurs (Amiral Canadien et Versus Dairpet), que j’adore aussi, mais avec Quirian, c’est différent, il y a cette sensation de totale confiance et de plénitude, on se connaît, on se comprend. Ce cheval, c’est mon alter ego, je crois fermement qu’il y a une force ici-bas qui nous a réunis, sur tous les chevaux de la terre, ce ne pouvait pas être un hasard que je tombe sur lui.
Il n’est pas comme les autres, il est d’une grande expressivité, il est joueur et toujours partant pour tout. C’est un grand poulain curieux, toujours gentil et attentionné, mais qui ne cède jamais vraiment, il a sa volonté propre. Pas toujours simple, mais c’est ce qui fait qu’il est lui.


La rencontre

J’ai acheté Quirian à ses 8 ans directement à ses derniers entraîneurs. Sa carrière de

61605096_1239595916214699_2531518458009485312_n

Endurance…

courses venait de se terminer. Depuis toujours, je voulais un trotteur. Toute petite déjà, j’étais fascinée par cette douceur qui se dégageait de leur regard, que je ne retrouvais pas chez les autres races. J’avais l’intention d’acheter un jeune trotteur éliminé du circuit avant d’avoir couru mais finalement l’idée me séduisit de prendre un cheval avec un passif en courses, personne n’en veut en général, et je n’en avais encore jamais monté qui avaient couru donc nouvelle expérience. C’était surtout l’occasion de sauver un cheval qui a déjà beaucoup donné, qui mérite d’avoir une autre vie.

 

69696401_2140339829591927_2131703444233256960_n

Extérieur…

Il n’était pas beau, fin et sec, et il avait un gros boulet à l’antérieur droit. A l’essai, il ne tenait pas l’arrêt, il marchait comme un fou… J’avais l’impression qu’il boitait, et je me demandais si je n’étais pas plutôt en train de monter une machine de guerre. Qu’importe ! Je voulais avant tout un cheval à aimer, pas à monter. Et celui-là, je l’aimais déjà !

 

Depuis, chaque jour est le plus beau de ma vie. Non seulement son boulet ne l’a jamais gêné mais en plus il est infatiguable, il n’en a jamais assez, il est capable de marcher des journées entières, il saute, il galope, il nage…


Les débuts

Les débuts ont été plus que difficiles. Je me retrouvais seule livrée à moi-même avec

70701247_366907797565571_369682283436703744_n

Cross….

un cheval de courses complètement fou de vitesse. Dès que je montais, il ne pensait qu’à trotter. Aucun dressage autre. A la moindre action de main, il se défendait violemment et m’arrachait les rênes. Le montoir était une catastrophe. Les « balades » se faisaient à la vitesse de la lumière, même au pas. Le galop a longtemps été un problème. Il était dangereux. Il partait facilement, il était d’ailleurs souvent disqualifié en courses.
Seulement, il ne s’arrêtait plus après. Je me suis fait extrêmement peur avec lui, il m’embarquait furieusement, en prenant sans cesse de la vitesse. J’ai mis deux ans avant de galoper relativement « sous contrôle ».

 

61783089_447121485853672_7511174352117694464_n

Haute-école…

Et puis, petit à petit, on a progressé, avec des hauts et des bas, surtout des bas les premières années… Combien de fois me suis-je énervée, descendant en larmes, me demandant ce que je ne faisais pas correctement… Mais on n’a jamais abandonné. Même dans les moments les plus difficiles, on s’aimait. A pied il est d’une délicatesse incroyable, tous ses gestes sont mesurés, il est doux avec nous. Lorsqu’il nous touche, c’est une caresse, jamais un geste brusque. Il fait très attention aux humains.

 


Son passé en courses

J’ai pu retracer toute son histoire en fouillant sur internet et en interrogeant son naisseur, une ancienne jockey et ses derniers entraîneurs.

Il a couru monté, il était trop compliqué attelé. Il avait de très bonnes origines et un

70660214_381782012492387_8740751861792899072_n

Gagnant sous la selle…

grand potentiel. Il a couru quelques belles courses sur de grands hippodromes (Vincennes, Caen, Cabourg) et a été entraîné et monté par Vincent Brazon et Mathieu Abrivard.
A 6 ans, tous les grands espoirs se sont envolés pour lui, le ligament suspenseur du boulet de l’antérieur droit avait lâché deux fois parce qu’il a été poussé trop durement. Il a eu des feux et a été castré dans la foulée. Il a ensuite été revendu aux entraîneurs à qui je l’ai acheté, il a recouru mais ses jockeys, souvent des apprentis, en avaient peur et il a dû arrêter, faute de gains.

 


Et maintenant ?

61887142_470570333699976_2159699226479558656_n

CSO…

Aujourd’hui, je suis une propriétaire comblée. On a appris à se comprendre et on se connaît par coeur. Il est le seul en qui j’ai totalement confiance, je lui confierais ma vie les yeux fermés, et lui la sienne.
On a énormément travaillé en dressage, j’ai progressé en même temps que lui, et on est arrivé bien au-delà de tout ce que j’aurais pu espérer (pas espagnol, piaffer, pesade, pirouette au galop, appuyer aux trois allures, changements de pieds...). Mais on a aussi tout fait ensemble : obstacle, cross, TREC, endurance, equifeel, attelage, randonnées sur plusieurs jours, galops dans les champs, nage dans les étangs, tournage télé pour l’émisson Secrets d’Histoire, Halloween dans les rues avec mes élèves… (Sabrina est aussi enseignante, NDLR).

69866617_1194298340742310_15150552971214848_n

Et acteur ! Quirian, ou la reconversion réussie.

 

Combien de chevaux ont une vie aussi remplie, des activités aussi diverses, combien de trotteurs ont une reconversion aussi belle et aussi complète, en partant d’aussi loin ? Je suis si fière. Fière de lui, fière de nous. Je l’aime un peu plus chaque jour.

Il a réalisé tous mes rêves, qui sait ce qui nous attend encore ?


Mais Sabrina a aussi d’autres cordes à son arc, et a monté le projet Silvat’Equus, qui valorise des trotteurs réformés et leur trouve leur nouveau foyer, en ayant mis en avant leurs qualités, afin qu’ils ne soient plus totalement « bruts », tout juste sortis de l’univers des courses, mais au contraire qu’ils aient quelques codes et enseignements de base. Cliquez ici pour en savoir plus sur le projet !