Ecurie Stéphane Michel

WhatsApp Image 2020-05-10 at 19.48.54

Bagdad, aujourd’hui réformé après une belle carrière de course, avec Anaïs, à Vincennes

L’Ecurie Stéphane Michel est une petite structure familiale développée au cours des vingt dernières années. Alors qu’il était chef d’entreprise, c’est à l’aube de ses 35 ans que Stéphane découvre les chevaux et les courses hippiques.

D’abord par le biais du propriétariat puis celui de l’amateurisme, sa passion grandit et c’est en 2008 qu’il décide de faire de sa passion son métier.

Désormais entraîneur d’une quarantaine de Trotteurs et éleveur de l’affixe «Censerie», il s’affaire à sillonner les hippodromes de France avec des chevaux bien dans leur tête et dans leurs sabots !

Capture d’écran 2020-05-10 à 18.39.13Associé récemment à sa fille Anaïs, riche de formations et d’expériences en équitation classique, ils mettent ensemble, avec leur équipe, un point d’honneur à allier respect du cheval et performance.
Si le système des courses veut que les chevaux débutent très jeunes leur carrière, ils ont pour ligne de conduite de laisser toutes leurs chances à leurs pensionnaires de se révéler en leur laissant le temps nécessaire de grandir, évoluer et progresser.

WhatsApp Image 2020-05-10 at 19.40.34

Gaudepsou entouré par ses copropriétaires est l’exemple de l’accessibilité au monde des courses

Transformant une faiblesse en force, cette toute petite structure a l’avantage de donner du moral aux chevaux, qui évoluent dans un environnement calme et serein. Avec régulièrement des partants (et des gagnants !) à Vincennes, temple du trot, l’Ecurie Stéphane Michel est l’illustration que « même avec une petite structure et un idéal de bien-être du cheval, on peut gagner de belles courses« , comme le souligne Anaïs.

Le leitmotiv de cette écurie à taille humaine montre l’ouverture d’esprit qui règne au quotidien dans l’écurie.
En effet, la notion d’accessibilité pour tous au monde des courses et au propriétariat est un de ses fers de lance, s’engageant ainsi à construire de réelles passerelles entre l’univers des courses et le reste du monde.

Capture d’écran 2020-05-10 à 18.42.44

Summer du Jeb et Anaïs, sortis jusqu’en Grand Prix 120 cm

Avec son premier cheval de concours et de spectacle, lui même réformé des courses, Anaïs tente depuis l’âge de 15 ans de valoriser l’image du Trotteur comme cheval de sport et de loisir.

C’est donc naturellement que la reconversion est entrée dans les habitudes de cette écurie et que les propriétaires sont invités à jouer le jeu en laissant à leur chevaux la chance de débuter une seconde vie.

Membre du bureau et partenaire de l’association, ils encouragent le développement de Je Trotte Donc Je Suis.

Suivez leur quotidien sur leur page Facebook : Ecurie Stéphane Michel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.