Bébé, Coquette & Aurélie

Aurélie, cavalière passionnée de CSO, nous entraîne dans son histoire avec la même passion qu’elle voue à ses trotteurs, dont elle réussit à extraire le meilleur pour briller sur les terrains. Une histoire pas ordinaire d’une cavalière qui, au demeurant, ne l’est pas non plus…


Un concours de circonstances

Étant cavalière de CSO, en 2014, nous achetons Komète du Tigre, une Selle français avec qui je me qualifie pour les Championnats de France très rapidement. 15 jours avant les Championnats, elle se blesse superficiellement au canon mais tout de même 3 points de suture et 1 semaine de repos.

BB juillet 2014 (1)

Bébé de Gamaches en juillet 2014

Étant en vacances scolaires et n’ayant du coup que mon poney à travailler (vive la campagne), le propriétaire de l’élevage (JP) où mes chevaux étaient en pension me présente Bébé de Gamaches, pur Trotteur Français (comme ils disent en concours… quand ils le disent) qui vient de rentrer de l’entraînement car il ne passait pas les qualifications. Il faut dire ce qui est : il était tout fin tout moche et je le trouvais assez bête pour faire des allers retours le long de son pré, dès qu’il me voyait arriver à pied. Je n’y prêtais pas attention. Mes a prioris face aux trotteurs arrivent et je ne veux pas le monter. Maman me dit que pour faire plaisir et être polie, étant donné son geste sympa de me prêter un cheval pendant la convalescence de Komète je dois « poser mes fesses dessus au moins une fois ». Passant mes journées à l’élevage et Bébé n’arrêtant pas d’attirer l’attention et de venir vers moi, je me décide à le monter. Je pose donc la question fatidique « est-ce qu’il galope ? A-t-il déjà été entraîné ? » et là, la réponse tombe « oui, bien sûr qu’il galope, c’est bien pour ça qu’il est là, il se met à la faute à 54 km/h ». Rassurant…

On s’apprivoise…

Alors me voilà à lui faire une tresse d’étalon sur ses longs crins. Je le longe tous les matins et tous les après-midis, je le monte. Rien d’exceptionnel. Je continue tous les jours. Puis je lui montre une barre. La cata, il ne voit clairement pas le jour. Tous les jours je lui représente, aucun déclic : il ne saute pas, il laisse traîner les pattes, il enjambe en faisant chamboule tout… Jusqu’au Jour où il a compris, il la saute ! Première fois, un coup de chance ? Je redemande, et non il a bel et bien compris ! Passés les championnats de France avec Komète, en rentrant on se remet au travail ! Galop en ligne droite histoire qu’il prenne le mécanisme, puis en cercle pour avoir un début d’équilibre.

Après quelques mois de travail, j’annonce au propriétaire qu’en janvier il  fera son

Saint saens aout 2016 (7)

Bébé en août 2016

premier concours (donc indoor) comme il viendra d’avoir 4 ans. Il me dit gentiment « si ça te fait plaisir mais tu sais il n’est pas fait pour sauter ». Les mois passent, le travail continue et janvier arrive, 1er concours en prépa 90 pour Bébé, première fois qu’il voit d’autres chevaux, détente loin d’être évidente. Au cours de  la détente le propriétaire jetant un coup d’oeil on allait sur un vertical à 70 cm et il me dit « oh fait attention Aurélie, là c’est haut pour lui ne lui met pas plus haut ». Je l’invite donc à aller voir les parcours pour me dire où ils en sont comme ça je pouvais détendre sur 90… Notre tour arrive ; il y avait des petits arbustes à côté des obstacles et Bébé ne voulait pas s’en approcher… Et le tour comprenait bidet, palanque et obstacles dos à la porte ! Aucun souci pour Bébé : il sort Sans Faute. Tout le monde pleure ! Lui qui 6 mois avant était encore en entraînement…

Tout s’enchaîne

Nous sortons une fois par mois , il enchaîne les SF et il évolue jusque dans les 105 GP Amateur où il sort 4 points. Un jour en regardant les concours je tombe sur le Meeting des propriétaires et là je vois une épreuve « espoir ». Pour se qualifier, il fallait des sans faute en 1 m. Il ne m’en manque qu’un, la date de fin de qualification est dans quelques jours ! Hop engagement terrain sur une 1m préparatoire ! Sans Faute, nous voilà qualifiés !

Hautot 25.03.18 005Nous voilà prêts ! Nous engageons donc le Meeting des propriétaires en amateur 3 Espoir. La semaine avant le départ, catastrophe : Bébé ne passe plus une barre correctement, on s’aperçoit que la détente est en herbe, mon maréchal est en vacances, je n’ai pas de mortaises, la femme du propriétaire tombe, elle a le bras en écharpe, je me coince le pied dans l’échelle du camion, ce qui me vaut une atèle pour ma cheville…

J’appelle l’ostéopathe de Bébé, elle est complète et personne dans mon secteur, impossible donc de le manipuler avant de partir à Lamotte. Elle me rappelle 5 min après en me proposant de me déplacer à ses écuries, elle a un trou suffisamment grand pour une séance mais pas le temps de venir dans nos écuries. On se rend compte que ses écuries sont sur notre route pour aller à Lamotte Beuvron, nous prévoyons donc ce jour là. Entre temps Bébé ayant fait le bête au pré, il a déféré, j’appelle sur le site des championnats de France il y a un maréchal !

Tout est OK et planifié pour partir, mais pas de tout repos ! On finalise nos derniers bagages et hop on prend la route, Maman avec le 4×4 et le van et JP le camping car. Sur la route Bébé voit donc son ostéopathe. En arrivant à Lamotte Beuvron il voit le maréchal ; une bonne nuit de repos et le lendemain nous serons sur la carrière du Top Model puis sur le terrain de CSO le soir. Au Top Model Bébé obtient la note de 17 et sur le CSO il effectue un premier sans faute.

Le lendemain, la chaleur est intenable et Bébé est en sueur, recouvert de blanc juste en ayant fait les 5 min de route séparant notre hébergement du terrain de concours. En descendant du van, je veux lui donner des électrolytes mais le Petit Prince n’en veut pas. Tant pis, il faut savoir faire avec ses caprices de star ! On part en détente,  notre dernier tour Bébé est de nouveau sans faute. Il n’aura touché aucunes barre… ce qui lui vaut le titre de Champion de France. Son propriétaire est aux anges et surpris… Il me fait alors cadeau d’un petit poulain qui vient de naitre par la mère de Bébé et un Selle Français.

Le mois de septembre est consacré à son repos, il reprend les concours en octobre, réveil à 4h du matin, JP me dis la veille « trop tôt je ne viens pas je suis de sortie  ». Nous prenons la route faisons 200 m de route, grosse fumée, un frein bloque la roue, le pneu est à deux doigt de prendre feu. En stress, de nuit, j’appelle donc JP il me dit j’arrive et c’est en retard que nous partons pour le concours, Bébé avec son mental en or signe le sans faute il est classé 3ème de l’amateur 3 1m. Quelques sorties concours ponctuées par des classements sur les GP parmis les 90 partants sur les beaux terrains du coins, à chaque fois le seul 4 ans de l’épreuve.

L’année de ses 5 ans, il est beaucoup moins sorti, dû à sa croissance très prononcée beaucoup de difficultés a lui faire baisser les hanches. Il effectue tout de même sa première 110 où il est SF et toujours des classements lors des GP 105.

La relève arrive avec deux petites C…

Mais c’est sans compter sur l’arrivée de Coquette de Gama et Coquine, toutes deux rentrées de l’entraînement en milieu d’une semaine…

J’attends avec  impatience le vendredi soir pour les monter. A peine finis les cours, je

OD6A9884

Coquette de Gama

saute dans ma tenue de poney et hop je selle Coquine, la demi sœur de Bébé, bon elle bouge un peu au montoir mais sans plus et après je monte Coquette. Je leur montre une petite barre, Coquine saute mieux que Coquette mais grosse défense suite à quelques sauts, sachant que dans le lot des 2 il y en a une avec un tendon abîmé nous pensons que c’est elle. Coquette s’amuse ; elle adore, elle galope vers sa barre. Maman a le coup de cœur pour cette alezane. Le soir j’en parle à JP il me dit « je t’aiderai à les monter demain, elles n’ont jamais été montées »… Oupssss je suis déjà montée dessus !! Coquette quelques petits bons au début mais rien de bien impressionnant !!! Les semaines s’enchaînent et Maman craque de plus en plus pour Coquette ; elle décide de l’acheter. Entre temps nous déménageons à 20 min de l’élevage, les chevaux arrivent à la maison sauf Bébé qui reste à l’élevage, Monsieur boude parce qu’il ne me voit plus tous les jours, je n’arrive plus à l’attraper au pré.

Dernier week-end d’octobre, des amis me disent d’engager terrain la 105 GP du matin,

Hautot 25.03.18

Bébé

pas de soucis seulement si je l’attrape. J’arrive le matin au milieu du pré, en pantalon blanc : Bébé me voit et il arrive au grand trot, hop licol mis ! Nous partons donc pour son premier concours avec barrage ! Au moment de passer seulement 2 sans fautes sur les 30 partants, nous sommes sans faute donc qualifiés pour le barrage ! Bébé signe aussi le sans faute au barrage c’est donc la 3ème place de l’épreuve derrière des chevaux ayant fait des 140 avec un cavalier pro et des 125… Dans mon cœur il l’a gagné cette 105 !

Coquette continue son travail et à 4 ans elle effectue son premiers concours en prépa 80 un tour très regardant seuls 3 obstacles n’ont pas de sous bassement… elle hésite saute fort repasse au trot devant le double prend énormément sur elle et c’est sans faute ! Les concours s’enchaînent elle sort sans faute sur les prépas 1 m à 4 ans en fin de saison.

Des saisons qui ne se ressemblent pas

L’année de ses 5 ans ce n’est pas la même histoire. Passage pour elle sur le circuit Amateur. Des grosses complications. Elle refuse le travail, se braque, se cabre sans cesse. L’ostéopathe passe, elle a des douleurs aux ovaires. On teste 3 produits avant de trouver celui qui lui va le mieux. Un changement de mors pour passer sur un encore plus doux que ce qu’elle avait déjà et c’est reparti. Nous ne sommes pas tout suite sans faute sur les parcours mais nos tours sont en progression. Elle saute mieux et ne montre plus de défenses. Les sans fautes reviennent. Elle se classe deuxième derrière un autre trotteur, qui plus est seuls nous deux sommes sans faute sur l’épreuve. Détail amusant, nous étions aussi les seuls trotteurs de l’épreuve…

Elle se classe sur diverses Amateur 3 et commence les 105. Cette année là, nous prenons la décision de racheter Bébé et par conséquent de l’avoir à la maison ! Il reprend tranquillement les concours et classe dès 15 jours après son arrivée et donc sa reprise du travail. Il continue et effectue sa première 115 en fin d’année. Trêve hivernale et nous voilà en 2018.

2018 arrive…

2 sorties en Club histoire de se remettre dans le rythme puisque nous n’avons pas la possibilité d’enchaîner à la maison, j’engage le premier Amateur de la saison sur un gros concours inconnu pour nous dans le Nord !

Touquet juillet 2018 (7)

Bébé sur 120

GP 105 pour les deux chevaux le premier jour et le lendemain GP 110 pour Coquette, Bébé je ne sais pas quoi engager donc j’engage le GP 110 ainsi que 120 pour réserver les places, je désengagerai par la suite. Je loupe la date pour désengager et le règlement autorise maintenant 2 sorties en GP le même jour…

Premier jour les 2 sont SF dans la 105, Coquette a les félicitations du jury. Le lendemain première 110 pour Coquette elle a très bien sauté malgré un peu de stress pas de SF pour nous mais je suis satisfaite d’elle ! Bébé 110 moyenne et GP 120 extra ! On prend des options, il saute super et il est sans faute jusqu’au dernier où je lâche tout dans la zone d’abord ce qui nous fait une touchette et donc une barre.

On y était presque ! Seul trotteur de l’épreuve, il n’aura pas démérité ! La saison

Touquet juillet 2018 (2)

Coquette

s’enchaîne Coquette poursuit sur 105/110 elle sort avec juste une barre sur les 110 et classe les 105, Bébé enchaîne les SF sur les 115 GP. Et d’un coup il se met à boiter… Nous sommes non partants, le week-end d’après il gagne puis week-end d’après à nouveau non partant…

Quand la santé s’en mêle…

Rendez-vous pris en clinique, tout une batterie d’examens, radios, IRM : il se révèle qu’il a un kyste sur l’os naviculaire de la moitié de l’os… Le vétérinaire n’arrive pas à croire qu’avec une pathologie aussi lourde il puisse aligner autant de classements. Grosse baisse de moral pour moi, je décide d’arrêter les 110 avec Coquette par peur de la mettre dans le rouge. Je ressors sur un concours car l’exposant de ma nouvelle selle y est, et avec ma selle. Donc on engage et Coquette est SF sur la spéciale 105 et mieux que ça elle la gagne devant plus de 60 chevaux !

Touquet juillet 2018 (4)

Coquette

Nous effectuons les soins de Bébé. Il ressort sans faute en 115 et Coquette continue les sorties sur les Amateur 3 puis nous sommes contactés par Marie-Charlotte suite à une vidéo d’un de nos entraînements car il leur manque un cavalier pour l’équipe Amateur 2 du Championnat de France par équipe Amateur. Nous prenons contact avec Astrid et je décide de participer à cette fabuleuse aventure Je Trotte Donc Je Suis. C’est suite à cela que nous avons eu l’immense joie de faire partie des ambassadeurs JTDJS.

Depuis, j’ai recontacté JP car je lui avais demandé de faire saillir la mère de Bébé par un

Touquet juillet 2018 (5)

Bébé

étalon que j’avais sélectionné, pour racheter cette jument de 2 ans. En allant négocier l’achat, JP me parle d’un « lot de 2 »… La 2 ans que je voulais, Gracieuse, et une trotteuse, Epona, autre fille de la mère de Bébé ! Quand on aime, on ne compte pas : affaire conclue !

 

IMG_1176

Epona


Et surtout affaire à suivre, car c’est une certitude, Aurélie et ses trotteurs n’ont pas fini de faire parler d’eux !!