En avant, calme et droit … Certes, mais si nous allions de côté ?

Alexis L’Hotte a tout dit lorsqu’il a énoncé ces trois mots, fondations de toute équitation, quelles qu’en soient les disciplines.

IMG6

Le Général Alexis L’Hotte

Aujourd’hui j’ai envie de creuser avec vous un impérissable et fondamental exercice, que sont les déplacements latéraux. Nous allons donc en avant … et de côté.

Les déplacements latéraux sont multiples, chacun ayant ses spécificités et ponctuant la progression du cheval de selle, du jeune cheval au killer des carrés de dressage.

Vaste menu en effet, partant des chassements de hanches ou d’épaules pour arriver aux appuyers, têtes aux murs, épaule en dedans, contre épaule en dedans, en passant par les simples cessions à la jambe.

Notre jeune trotteur tout frais sorti de sa piste d’hippodrome est fondamentalement longitudinal, et nous pouvons même nous extasier sur « oh mais qu’est-ce qu’il est bien assoupli de la tête à la queue, ce petit cheval ».

Certes. Mais quand on commence à vouloir lui demander de mobiliser une partie de son corps en particulier (et notamment de dissocier les hanches et les épaules), Trottinette ne comprend plus, et se retrouve queue par dessus tête.

Pourtant, une fois les règles de base acquises, les trois allures, le respect de la main, les codes de transition et même quelques foulées correctes aux trois allures, à moins de vouloir se contenter de promenades et de lignes droites dans la carrière, il devient indispensable d’apprendre à son trotteur à marcher comme un crabe, et de faire des jolis mélanges avec ses papattes.

isabelle_werth

Trottinette aux JEM ? Faut pas rêver quand même, Isabelle Werth a d’autres montures …

Beaucoup plus facile à dire qu’à faire, mais laissez moi vous en expliquer le bénéfice. Attention, paragraphes qui donnent un sacré mal de crâne.

Lors des déplacements latéraux, au niveau des postérieurs, deux grands groupes musculaires travaillent. Les fessiers et le biceps fémoral permettent l’abduction (le fait d’écarter le membre par rapport au corps) et les muscles de la face interne permettent l’adduction (le fait de rapprocher le membre par rapport au corps).

Ces deux grands groupes musculaires qui travaillent sont également ceux sollicités lors de la battue d’appel à l’obstacle (et oui, votre cheval commence à sauter lorsqu’il n’y a pas de barre !), mais aussi ceux qui servent à l’engagement du postérieur.

En effet, dans le mouvement de protraction du postérieur (lorsque le postérieur vient sous la masse), les muscles agonistes sollicités sont situés le long de l’avant du fémur, et les muscles antagonistes (qui s’étirent et s’allongent afin d’assurer stabilité et fluidité) sont essentiellement les fessiers et le groupe des fémoraux caudaux.

musclespost

Pour mémoire, même si je suis sûre que vous connaissez ce schéma par coeur.

Stimulés par les déplacements latéraux, ces groupes musculaires sont donc beaucoup plus disponibles pour fournir un engagement facile et fluide. D’autant plus que, nous l’avions vu dans les articles précédents, Trottinette n’a pas trop pour habitude d’engager …

L’augmentation de l’engagement des postérieurs permettra de solliciter la chaine musculaire des fléchisseurs (lors de la protraction), ce qui, par une réaction en chaine, sollicitera les muscles abdominaux, et par effet de levier, le dos remontera et l’augmentation des postérieurs sera encore plus aisée … Ainsi soit-il dans un beau cercle vertueux. C’est bon vous pouvez aller chercher le Doliprane, j’ai fini avec les mots savants.

De quelques pas de marche en crabe, Trottinette va gagner en locomotion et apprendre à utiliser correctement ses postérieurs, tout en musclant la ceinture abdominale et le dos. L’exercice sera aussi le prémisce d’une école des aides plus fines, avec l’utilisation des jambes de position et des jambes isolées.

Trottinette va aussi apprendre par lui même, et donc dans la douceur, qu’il peut utiliser de façon plus indépendante l’ensemble de son corps.

De plus, vous allez enrichir votre gamme d’exercices, et Trottinette se prendra plus facilement au jeu de la réflexion, l’incitant à ne pas s’ennuyer dans le bac à sable qui lui est désormais attribué.

DSC_5020naissance

Tout petit et il a déjà tout compris !

Pour notre trotteur, et n’en déplaise à L’Hotte, En avant, calme et de côté* me parait donc approprié !

*il s’agit ici bien évidemment d’un détournement de la citation pour aller dans le sens de l’article, mais il est évident que nous connaissons la véritable signification de droit, que je vous laisse ici pour mémoire : il s’agit du déplacement du cheval en toute rectitude … et que même de côté, la rectitude est une chose indispensable. 


Trotteusement,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s